QUELQUES BREVES PREMIERES REFLEXIONS SUR LE MEURTRE DE L’AMBASSADEUR RUSSE A ANKARA

Traduit de l’anglais par Nadia Sghaier Saada

Hélas, les Turcs et les Russes ont une longue tradition du secret et nous ne pourrions jamais savoir qui c’est , ou si quelqu’un, était vraiment derrière Mevlut Mert Aydintas.

L’Ambassadeur russe en Turquie Andrei Karlov ,quelques minutes avant qu’il ne soit abattu dans une galerie d’art à Ankara le 19 Déc 2016
– Le Saker –
D’accord, ce soir, nous avons le nom de l’assassin, c’est Mevlut Mert Aydintas, un policier de 22 ans qui avait été récemment renvoyé suite à la répression anti-guléniste d’Erdogan contre les forces qui avaient tenté de le renverser dernièrement.
Nous avons aussi une vidéo très utile du meurtre.
La vidéo de l’attaque montre aussi quelque chose de très important: les seuls coups tirés sont ceux tirés par l’assassin.
Ce que cela implique est l’une de deux choses:
Version 1: il n’y avait personne en charge de la sécurité à cette exposition
Version 2: la salle où ce meurtre s’est produit était considérée comme “sûre / stérile” parce qu’elle se trouvait à l’intérieur d’un périmètre de sécurité externe , que nous ne voyons pas dans cette vidéo.
Je trouve la version 2 beaucoup plus plausible. Cela expliquerait également pourquoi et comment Mevlut Mert Aydintas y a eu si facilement accès: il a simplement brandi sa carte de police et on l’a laissé passer.
Quand un tel événement pareil se produit, il est également important de demander cui bono – qui en bénéficie-t-il?
Turquie Russie Iran Axe

Erdogan? Non.

Je ne vois absolument aucune raison imaginable pour laquelle Erdogan voudrait que l’ambassadeur de Russie soit assassiné à Ankara, mais je peux facilement imaginer une longue liste de raisons pour lesquelles il ne voudrait pas que cela se produise du tout. Certains diront à juste titre que la chute d’Alep est une défaite humiliante pour la Turquie et Erdogan, et je suis d’accord. Mais je voudrais rappeler à tous qu’ Erdogan avait clairement un accord avec les Russes et les Iraniens quand il a déplacé ses forces à travers la frontière et a

L’axe Turquie Russie Iran
occupé le Nord de la Syrie. Et * pas question * qu’il risque un telle mesure contre la volonté de Moscou et de Téhéran. Alors, quel était cet accord? Nous ne le saurons probablement jamais, mais il a clairement inclus une disposition qui limitait les actions de la Turquie à une bande étroite dans le Nord
Si cette hypothèse est correcte, Alep devrait être considérée en dehors de la “sphère d’intérêt turque” en Syrie, du moins à travers l’accord triparti turco-irano-russe. Erdogan savait-il qu’Alep tomberait et tomberait si vite? Probablement pas. Il semble que les Russes et les Iraniens aient damé le pion à Erdogan. Mais celui-ci avait certainement de meilleures options de représailles pour riposter contre la libération d’Alep plus tôt que d’ assassiner l’ambassadeur russe à Ankara.
Le fait est que les Turcs ont fait peu de choses quand Alep a été libéré, tout au plus ont-ils aidé les Russes à évacuer une partie des “bons terroristes”.
Même si Erdogan est un lunatique, il est assez intelligent pour comprendre que s’il l’ambassadeur russe est assassiné à Ankara , l’OTAN ne fera rien pour le protéger et que les Russes peuvent tirer un missile de croisière tout droit dans la fenêtre de sa chambre à coucher . Erdogan est peut-être fou, mais il n’est clairement *pas aussi fou que ça *.
Enfin, rappelons les conséquences désastreuses pour la Turquie suite à la chute du SU-24 russe et le fait que, par de nombreux témoignages corroborés, les services de renseignements russes ont littéralement sauvé Erdogan, probablement , en l’avertissant du coup d’Etat contre lui.
Donc, pour toutes ces raisons, Erdogan n’est pas sur ma liste actuelle de suspects. Ne jamais dire jamais, de nouveaux faits pourraient apparaître, en particulier avec un maniaque comme Erdogan, mais ,là , je vais considérer qu’il n’a rien à voir avec ce qui s’est passé.

Daesh & Compagnies ? Peut être.

Eh bien, il est plutôt évident que le Daesh & Co avaient une liste extrêmement longue des raisons de vouloir tuer un haut fonctionnaire russe ,de grande notoriété. Donc oui, ils ont certainement le motif. Compte tenu de la réussite des extrémistes islamistes radicaux de pénétrer en profondeur la Turquie (et pas si profond), Daesh et Co ont en également eu les moyens. Quant à l’opportunité, la vidéo ci-dessus montre clairement que non seulement Mevlut Mert Aydintas a eu le temps de tirer plusieurs fois sur l’ambassadeur russe (j’ai compté 9 coups), mais après cela, il avait encore le temps de se tenir là et de crier toutes sortes de slogans sur la Syrie, Alep et Dieu. Bien que nous ne connaissions pas tous les détails encore, c’est déjà une preuve assez forte que la sécurité à cet événement a été lamentable

Gulen, la CIA, Obama & Compagnie? Peut être.

Oui, ils sont aussi sur ma liste de suspects. Les Gulenistes n’ont rien à perdre, la CIA est devenue folle de colère et de peur , à l’élection de Trump, et l’Administration Obama est pleine de rancoeur, offensée, profondément vindicative et par ailleurs d’un tempérament complètement méchant et qui aimeraient déclencher une nouvelle crise entre la Russie et la Turquie ou de faire payer la Russie d’une certaine manière pour avoir humilié l’Empire anglo-sioniste à Alep.
Gardez à l’esprit que c’est exactement ainsi que la CIA tue toujours les dignitaires étrangers: en sous-traitant le meurtre à un fanatique local afin de préserver ce qu’ils appellent la “plausible dénégation “.
Pendant la guerre froide, les Soviétiques et les Américains avaient une tacite que “nous ne nous entre-tuons pas». Il n’a jamais été formellement mentionné ou reconnu autrement, mais je vous assure que c’était réel: aucune des deux parties ne voulait une escalade ouverte d’assassinats et de contre-assassinats. Mais la CIA d’aujourd’hui est une plaisanterie pathétique par rapport à la CIA de la Guerre froide et, avec les ramassis d’abrutis maintenant au sein du pouvoir exécutif, ça ne m’étonnerais pas qu’un idiot à Langley approuve la décision du meurtre d’un Ambassadeur russe. D’ailleurs, si les Américains étaient fous et assez téméraires pour tenter de renverser Erdogan, pourquoi n’essayeraient-ils pas d’assassiner un ambassadeur russe?

Qu’en est-il de l’hypothèse du tireur solitaire?

Eh bien, il est impossible de prouver le contraire. Mevlut Mert Aydintas a perdu son emploi lors d’une récente purge, il avait des qualifications policières et ses actions sur la vidéo semblent être un exemple de manuel du genre de comportement fanatique , que seul un dingue afficherait. Donc oui, il est possible que Mevlut Mert Aydintas ait agi seul. Après tout, il lui fallait seulement un pistolet et une carte de police. Examinons ce que les Turcs et les Russes savent de lui. Pourtant, j’en doute. Ce type de personnalité est généralement identifié par les Etats parrainant le terrorisme et ensuite l’activent au besoin. Mon instinct me dit qu’il n’a pas agi seul. Quelqu’un a probablement utilisé Mevlut Mert Aydintas.
Questions douloureuses

Contenu graphique / Cette photo prise le 19 décembre 2016 montre Andrey Karlov (R), l’ambassadeur de Russie à Ankara, couché sur le sol après avoir été abattu par un tireur (C) lors d’un événement public à Ankara. Un homme armé criant “Alep” et “vengeance” a tiré sur Karlov alors qu’il visitait une exposition d’art à Ankara le 19 décembre, selon des témoins et des médias. L’agence de presse turque Anadolu a indiqué que le tireur avait été “neutralisé” dans une opération de police, sans donner plus de détails. / AFP / Hurryet / Hasim KILIC / Turquie OUT (Crédit photo devrait lire HASIM KILIC / AFP / Getty Images)
J’espère sincèrement que je me trompe, mais si je veux être honnête, je dois admettre que je suis complètement incapable de trouver une excuse pour le laxisme sécuritaire autour de l’ambassadeur Andrey Karlov. Je ne parle pas ici des Turcs, je parle des services de sécurité russes.
Voici pourquoi.
Même si nous supposons que les Turcs avaient dit aux Russes qu’ils avaient établi un périmètre “sûr / stérile” autour de l’exposition et que le grand public n’aurait pas accès, le film montre ce qui semble être seulement quelques invités, il n’ y a aucune excuse pour les russes de ne pas avoir au moins un garde du corps à proximité immédiate de l’ambassadeur.
La Turquie n’est pas seulement un pays en guerre, mais la Russie aussi est partie à cette guerre, les Takfiris ont fait une très longue liste de menaces contre la Russie et enfin, la Turquie est un pays qui a souffert du terrorisme depuis des années et qui vient de souffrir d’une tentative sanglante de coup d’Etat . Dans un pays comme celui-là, un haut fonctionnaire comme un ambassadeur aurait dû être protégé par un groupe entier de gardes du corps, mais dans ce cas il n’y avait manifestement personne.
Certes, le Russe peut blâmer les Turcs d’avoir mis en place un périmètre médiocre, mais en tant que professionnels, ils doivent savoir que les Turcs ont déjà des difficultés extrêmes à traiter avec leurs propres terroristes et qu’après les purges massives , leurs services de sécurité sont dans un état de chaos.
Un garde du corps aurait-il fait la différence?
Oui, peut-être. Probablement en fait.
Il ressort de la vidéo que Mevlut Mert Aydintas se trouvait à environ 5 mètres derrière l’ambassadeur Karlov lorsqu’il a ouvert le feu. Apparemment, aucun des coups de feu n’a frappé la tête de l’ambassadeur. Si l’ambassadeur Karlov avait porté un gilet pare balles, il aurait probablement survécu à cette première volée de balles (à moins qu’une balle atteigne les cervicales).
Un seul garde du corps aurait alors facilement tué Mevlut Mert Aydintas et évacué l’ambassadeur en toute sécurité. Evidemment, Karlov ne portait aucun type d’armure ce jour-là. Pourquoi? Il n’avait pas un seul garde du corps à côté de lui. Pourquoi? Aucune voix russe n’est entendue sur la vidéo, donc il semble n’y avoir aucune sécurité russe près de l’ambassadeur. Pourquoi?
Normalement, les ambassadeurs sont une cible très facile. Tout le monde les connaît, leur routine est publique et, contrairement à ce que beaucoup semblent penser, la plupart d’entre eux n’ont aucune sécurité. Je suis absolument étonné que plus d’ambassadeurs ne soient pas tués régulièrement. Dans les pays à haut risque, cependant, les ambassadeurs sont normalement protégés, en particulier les ambassadeurs représentant des pays impliqués dans une guerre ou qui sont probablement des cibles d’attaques terroristes.
Certes, en règle générale, les Russes, y compris les diplomates, ont tendance à être plus courageux / téméraire (choisissez le terme) que leurs homologues occidentaux: ils n’ont pas peur facilement et ils aiment montrer qu’ils n’ont pas peur. Mais ce genre d’attitude doit être continuellement surveillé par les professionnels.
Franchement, cela me met en colère de voir combien de Russes ont été tués par cette attitude laxiste envers le risque personnel et la sécurité. Oui, il est très noble d’être courageux, mais mourir tué par un maniaque est aussi simple idiot. Je me sentirais beaucoup mieux si les responsables russes et les politiciens seraient un peu moins courageux et un peu plus prudents. Parce que ce qui s’est passé aujourd’hui pose la question: qui ce sera la prochaine fois?
Conclusions
Ce qui s’est passé aujourd’hui est une tragédie rendue deux fois plus douloureuse par le fait qu’elle aurait probablement pu être évitée. Les services de sécurité turcs arrêteront sans doute presque tous les jours , tous ceux que Mevlut Mert Aydintas a rencontrés, et ils obtiendront beaucoup d’aveux. Je suis sûr qu’ils partageront beaucoup de ces données avec les Russes, ne serait-ce que pour montrer combien ils sont désolés. Hélas, les Turcs et les Russes ont une longue tradition de secret et nous ne pourrions jamais savoir qui c’est , si quelqu’un, était vraiment derrière Mevlut Mert Aydintas.

Assassinat et provocation
La seule chose dont je suis sûr, c’est que Poutine ne fera rien d’hostile, peu importe qui est derrière ce meurtre. Si c’est le Takfiris, alors les personnes impliquées vont mourir dans les deux prochaines années. Si la CIA est impliquée, les Russes seront beaucoup plus prudents et pourraient choisir d’agir d’une manière très différente, peut-être à travers la prochaine Administration.
Le meurtre de l’ambassadeur Karlov ne parviendra pas à faire dérailler les efforts russes et iraniens pour obtenir une solution régionale à la guerre en Syrie et ne changera pas la détermination russe à empêcher l’Empire anglo-sioniste de transformer la Syrie en un autre Takfiristan.
Quant à la Russie et à la Turquie, tant qu’Erdogan restera au pouvoir, ils continueront à essayer de collaborer contre toute attente et en dépit de profondes différences fondamentales. Ni la Russie ni la Turquie, qui se sont fait face chacun à douze guerres, n’ont d’autre option.
Le Saker
Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s