LES RACINES JUIVES DE LA CULTURE “TAKFIRI”

Notes de la traductrice:
 ”  Je pense qu’il est impératif de donner la définition de “Takfiri “: qui est la personne qui considère tout ce qui ne correspond pas à ses perceptions personnelles de la religion comme un apostat (Kéfir,en arabe) , qui n’a pas le droit de vivre.
     Le “tekfir” c’est la démarche qui consiste à excommunier de la religion les personnes qui ne correspondent pas à des critères particuliers, qui sont en général de faux textes énoncés par des extrémistes religieux.
Définition d’Islamiste: est quelqu’un qui utilise l’Islam à des fins politiques. Généralement un “islamiste” professe une vision intégriste, extrémiste et takfiri de l’Islam, à ne pas confondre avec “musulman” (qui croit à l’Islam).
Article écrit par le Dr. Ashraf Ezzat le 10 Avril 2016 et traduit par Nadia Sghaier Saada.
  Cette intolérance tribale de toute croyance autre que celle acceptée et adoptée par la tribu (que ce soit Israélite ou islamiste) est ce que nous avons pu identifier en toute sécurité comme l’une des caractéristiques de la culture arabe ancienne.
    Tout a commencé après que les ondes de choc chaotiques et imprévues de protestations au Moyen-Orient, autrement connues comme le printemps arabe. Même ceux qui ont vu le printemps arabe venir, n’avaient jamais pensé que cela conduirait à une guerre et à une destruction d’une ampleur si effrayante. C’est ahurissant; où tous ces guerriers fanatiques (islamistes) se cachaient-ils? Ils ne sont sûrement pas apparus de nulle part. D’où sortent tous ces terroristes, ces “takfiri”? Et quel est le terreau historique culturel et géographique qui a contribué à sculpter leur dogme et leur intolérance (morbide)? Est-ce que cette culture d’excommunication de quiconque,qui souscrit à une autre foi est un phénomène nouveau ou pourrait-on historiquement retracer ses racines culturelles/ géographiques?
 Ce qui était également imprévu, c’est ces grandes séries d’immigrations dans le sillage des guerres persistantes en Irak, en Libye et en Syrie. Des vagues massives d’immigrants se lancent dans un périlleux périple vers l’Europe. Pourquoi spécifiquement l’Europe? Parce qu’il n’y avait pas d’autre endroit sûr au Moyen-Orient, alors que l’Europe était économiquement stable et pratiquement à côté. Et soyons honnêtes, n’est-ce pas l’Europe et son OTAN (en coalition avec les Etats-Unis) qui ont commencé ces ondes de choc de déstabilisation et des guerres au Moyen-Orient. Après avoir rasé la Libye et l’Irak, il ne fallut pas longtemps avant que l’enfer ne se déchaîne en Syrie.
Vous pouvez considérer les combats en Syrie comme une guerre par procuration entre les différentes puissances internationales. Cela passerait comme une évaluation rationnelle.   Mais ne vous méprenez pas il n’y a pas de fin face à la guerre syrienne, tout simplement parce que c’est une guerre qui est alimentée/ subventionnée par la culture ” Takfiri “.
Je suis conscient que beaucoup de médias alternatifs voient les guerriers de DAESH comme des pions contrôlés à distance par les renseignements étrangers. Mais les agents d’infiltration, même s’ils n’étaient que des pions, n’adhéreraient pas pour des missions suicides. Leurs chefs de haut commandement, ne se font pas non plus assassiner par des attaques de drones. Les professionnels du renseignement ne se battent pas et ne se font pas exploser. Seuls les fanatiques religieux le font volontiers. Tout simplement parce qu’ils croient en une foi/ dogme plus mortelle que les missiles Sol/Air; cela s’appelle “takfir”. Suivre aveuglément une autre conception, ne vous rend pas différent du reste du troupeau. Ce qui vous rend différent, c’est de mettre à profit dans le bon sens, les cellules de votre cerveau.
   Les politiciens européens pensaient qu’ils pouvaient s’en sortir après leur destruction du Moyen-Orient, mais la crise actuelle de l’immigration prouve certainement qu’ils étaient non seulement dans l’erreur, mais avaient également, la vue courte. Les migrations de masse ne sont pas aussi fréquentes, mais quand elle ont lieu, elles entraînent souvent des changements historiques graves. L’histoire parle non seulement d’un changement de la démographie, mais plus sérieusement de changements culturels et religieux.
“ Comment juste ciel en êtes vous arrivés à penser qu’une enclave juive ait pu être établie en Palestine (à prédominance païenne), avant même l’avènement de l’histoire du Christ?
La migration de milliers de juifs arabes de l’Ancien Yémen et d’Arabie du Sud vers la terre de la Palestine et de Syrie est un exemple évident et flagrant de l’histoire ancienne de la région. Ce fut une migration progressive qui a commencé dès le 4 ème siècle avant JC.
Revisiter l’histoire ancienne qui a mené cette population arabe juive à faire cette migration va nous aider à déconstruire le mythe qui consiste à considérer la Palestine comme la patrie des premiers israélites .
Comme les musulmans syriens d’aujourd’hui fuient la guerre et l’insécurité , les juifs et les païens de l’Antiquité du sud de l’Arabie ont émigré de leur terre natale ,le Yémen.
“ Oui c’est vrai, le Yémen antique,pré-Islamique est la patrie d’origine du Judaïsme et des israélites
A quoi servirait l’histoire si nous n’en tirions rien de bon ? Et par l’histoire , je ne veux pas dire les livres déformés que vous avez appris à l’école , ni les films hollywoodiens trompeurs que vous avez vu dans votre adolescence . En fait, tout le récit académique occidental sur l’histoire de l’ancien Proche- Orient (y compris l’histoire de ce que l’on appelle la Bible ) est tellement bidouillé ,qu’ il a besoin d’un changement de paradigme de fond en comble.
L’histoire de l’ancienne Arabie pré-Islamique et du Yémen a longtemps été négligée ( et en quelque sorte sous-estimée ) par le milieu académique occidental. Cependant , à la fin du XIXe siècle et au cours des premières décennies du XXe siècle ont commencé des fouilles archéologiques avec ferveur au Yémen .Ces expéditions archéologiques se sont intensifiées au Yémen ,lorsque le Mouvement Sioniste s’est approché du but de réaliser son rêve politique d’une patrie pour les juifs (européens).Ce n’est pas tant que le Yémen était l’endroit que les sionistes lorgnaient comme une nouvelle patrie , mais parce que les autorités rabbiniques savaient qu’ils avaient besoin des preuves historiques pour soutenir leur usurpation illégale de la Palestine . Les anciens du Mouvement Sioniste savaient sacrément bien que, c’est seulement au Yémen ,qu’ils pouvaient creuser et faire certaines ( véritables ) découvertes archéologiques juives .

Les juifs yéménites transférés à israel en 1950
Au Yémen , ils ont creusé et au Yémen ils ont fait des découvertes juives très importantes . Toutes ces découvertes archéologiques (juives) ont ensuite été secrètement transférées du Yémen vers Israël , tout comme plus de 50.000 Juifs yéménites ont été secrètement transférés à Tel Aviv en 1949.
Fadel El Rubaie (http://english.al-akhbar.com/node/1…) , l’anthropologue et mythologue irakien renommé , parle de l’île yéménite de Kamran (http://world-traveling-tourist.blogspot.com.eg/…) comme le lieu de sépulture d’origine des manuscrits de la mer Morte. Aussi , à travers son travail sur le terrain au Yémen , El Rubaie a souvent souligné le fait que de nombreux sites juifs anciens , comme celui de Our Salem ( Le Jerusalem Yéménite) et la Montagne de Sion, ont été pillés, plus tôt ,dans la première moitié du vingtième siècle.
Lors d’une opération du Mossad surnommé ” Le Tapis Magique” (https://www.jewishvirtuallibrary.org/…), des milliers de Juifs yéménites ont été transférés par avion vers Israël par quelque 380 vols (secrets) qui ont été rendus possibles par l’aide des avions américains et britanniques . Et par le même soutien et l’aide britannique et américain, la Palestine a été phagocytée par Israël .
“ La géographie ,mal interprétée dans les Écritures juives
” Et David et tout Israël partirent à Jérusalem – De même que Jébus et les Jébuséens , les habitants du pays , étaient là ” 1 Chroniques 11 : 4
Dans ce verset ( dont le contexte géographique passe souvent inaperçu) des Chroniques ( des juifs yéménites ), il est sans équivoque que la ( réelle ) terre de Jérusalem a été initialement appelé ( Jébus ) ,tout comme elle a été habité par les “Jébuséens”.Ce bref contexte historique est totalement étranger aux caractéristiques du monde actuel. Jérusalem en “Palestine / Israël” , alors que nous pourrions facilement trouver l’antique cité fortifiée de “Yebos / Jebus” au Yémen , aujourd’hui. Vous ne pouvez pas la manquer ,car elle est actuellement classée par l’UNESCO comme Patrimoine Commun de l’Humanité de Beit Bos (Jébus) , au sud de Sanaa . Aussi, si vous avez recours à une réflexion critique , vous trouverez le verset suivant particulièrement intéressant .
“Et l’Éternel frappa les Éthiopiens devant Asa et devant Juda ; et les Éthiopiens ont fui ” 2 Chroniques 14 : 12
Pourquoi le Seigneur ( des Israélites ) prendrait-Il la peine de frapper( détruire ) les Éthiopiens si son peuple élu étaient en Palestine .Séparé par des milliers de kilomètres de terre et d’eau, l’Éthiopie semblait tout à fait un ennemi improbable pour les israélites . Mais il ce ne serait pas une idée farfelue si nous interprétons l’ensemble des histoires bibliques au sein de sa géographie originelle : Le Yémen. Si vous n’êtes pas familier de la géographie du Proche-Orient ancien , le Yémen serait aussi proche de l’Ethiopie que l’Arizona du Mexique , alors que la Palestine serait aussi loin de l’Ethiopie que le Canada ,du Mexique

Notez la proximité du Yémén de l’Ethiopie
Si tel était le cas, alors pourquoi le Mouvement Sioniste n’a pas changé d’orientation et choisi le Yémen comme leur nouvelle patrie. Eh bien, il était géo-politiquement hors de question , sinon impossible. D’ailleurs , historiquement parlant, le Yémen ( comme l’Afghanistan ) est l’un des endroits les plus difficiles sur terre à conquérir. Beaucoup ont essayé de le contrôler à travers l’histoire , et ils ont tous échoué. Les armées d’Alexandre le Grand ont balayé l’ensemble des territoires du Proche-Orient , mais jamais,ils n’avaient pensé à conquérir Yémen. La même chose avec les Romains . Ce qui est historiquement appelé les “guerres judéo- romaines ” qui ont débuté en 167 avant JC par les Maccabées avaient effectivement eu lieu dans l’ancienne Arabie et le Yémen .
Le relief géographique cruel du Yémen, rendu encore plus rude par un conflit tribal continu , surtout après la chute de l’Ancienne Route Commerciale de l’Encens (http://www.asia.si.edu/unearthingar…) , ont transformé les tribus de l’ancien Yémen en militants et en guerriers . Parallèlement à la route de la soie ancienne , la route de l’encens (ce raccourcis à travers l’ Ancien Yémen et la côte ouest de l’Arabie ancienne ) avaient été les principales grandes routes commerciales internationales du monde antique . La route de l’encens acheminait les textiles, épices , or, ivoire et bien sûr l’encens, des rives sud du Yémen . Après des mois dans le désert d’Arabie, les caravanes de chameaux transportaient leurs cargaisons précieuses en Egypte , à l’Ouest et en Mésopotamie, à l’Est . L’ancien commerce caravanier était une activité si lucrative que les guerriers arabes tentaient souvent de le piller .
Même les Babyloniens et les Assyriens avaient essayé de sécuriser cette route commerciale vitale contre les attaques des arabes et le pillage fréquent. Lorsque les raids militaires s’étaient révélés inefficaces pour contrôler les arabes yéménites , et parmi eux étaient les juifs, le roi babylonien Nabuchodonosor pensait que le seul moyen de contrôler ces guerriers arabes était , par le transfert de cette population . Ainsi, en 587 avant JC avait débuté l’un des premiers transferts massifs de la population arabe vers le sud de l’Arabie Saoudite et vers le Yémen du Nord à Babylone ;cet épisode historique est connue dans la littérature juive comme la captivité babylonienne .(https://ashraf62.wordpress.com/2015…)
A bien y réfléchir, les Babyloniens devaient être tellement désespérés pour procéder à une telle entreprise ardue et coûteuse. Transférer des milliers de membres des tribus arabes et yéménites tout le long des territoires du Sud-Ouest à la côte Nord-Est de la péninsule arabique signifiait une chose: Les guerriers de l’Arabie et du Yémen posaient une menace constante et effective,pour les intérêts économiques des Babyloniens et des Égyptiens. La plupart des raids militaires égyptiens antiques avaient également porté sur le contrôle des rébellions arabes /juives fréquentes le long de la côte occidentale de la péninsule arabique tout en bas au Yémen.
” Et tout comme Babylone n’était pas la patrie des juifs à l’époque,la Palestine non plus n’est pas la leur aujourd’hui.
Le Yémen et l’Arabie du Sud ont toujours été la patrie perdue des Israélites et des anciens (arabes) des tribus hébraïques. Dans sa recherche très acclamé et son livre “La Bible est venue d’Arabie” , Kamal Salibi, l’éminent historien et ancien professeur à l’Université américaine au Liban a élaboré sur ces nouvelles différences de paradigme ,d’autres découvertes. Si son travail repose sur des fouilles archéologiques sérieuses et non biaisées, la théorie de Salibi pourrait changer radicalement toute l’histoire biblique telle que nous la connaissons . (https://www.amazon.com/Bible-Came-A…)
Mais ne vous méprenez pas par ces nouvelles révélations , nous ne validons pas de (futurs) revendications historiques faites par les Juifs modernes sur la terre du Yémen
“Lorsque nous parlons du Yémen comme la patrie des premiers israélites, nous devons garder à l’esprit que les israélites de l’époque, comme une ancienne tribu (arabe),yéménite a disparu depuis longtemps .
Les Juifs yéménites des temps modernes sont les descendants de convertis au judaïsme quand le Yémen avait ré-embrassé le judaïsme sous la domination de Dhu Nuwas (https://en.wikipedia.org/wiki/Dhu_N…), en 520 après JC.
La mentalité de DAESH ,des anciens hébreux
Dhu Nuwas ne doit pas être historiquement identifié comme un roi yéménite, mais plutôt comme un chef de guerre yéménite ,à la tête d’un groupe de guerriers, sinon de terroristes. Si nous voulons établir un parallèle moderne, nous pourrions comparer sans crainte les guerriers de Dhu Nuwas à ceux de l’ ISIL ou DAESH. En ce sens, Al Baghdadi serait l’équivalent moderne de Dhu Nuwas.
Par cette comparaison, nous ne cherchons pas à diffamer des personnages historiques,nous essayons plutôt , de révéler l’une des caractéristiques inhérentes à la culture arabo hébraïque , à savoir l’intolérance religieuse et la violence.
Cette culture persistante de guerre est toujours aussi manifeste dans la nature violente de groupes islamistes comme Al-Qaïda et ISIL, comme cela est le cas aussi avec des groupes juifs orthodoxes des “Haredi” en Israël moderne (dont beaucoup sont des Mizrahi – d’origine arabe yéménite- soit dit en passant).
Pendant de nombreuses décennies, le mental embué par une une compréhension orientée de la Bible, d’innombrables orientalistes occidentaux ont commis ce genre d’erreurs en décodant l’histoire du Proche-Orient ancien. Avec leur soi-disant bourse “estudiantine” ils n’étaient pas partis pour découvrir la vérité historique, mais pour confirmer leur connaissance (déformée) du récit biblique.
Avant que Dhu Nuwas ne saisisse les rennes du pouvoir en 522 après JC, le Yémen était contrôlé par les Akusmites ( des éthiopiens … cela vous rappelle -il quelque chose?), Un royaume chrétien qui s’étire de l’Érythrée moderne à l’Éthiopie. Après sa rébellion militaire, Dhu Nuwas et ses guerriers juifs avaient commencé rapidement à détruire toutes les églises chrétiennes au Yémen. Avez-vous remarqué les similitudes frappantes ici avec DAESH et leur persécution / élimination des chrétiens irakiens et syriens, et les destructions de leurs églises?

Une peinture représentant les juifs yéménites coupant les têtes des chrétiens de Najran et en bas Daesh coupant les têtes des chrétiens et des prisonniers
Dhu Nuwa s’est ensuite retourné contre Najran, un bastion chrétien et Aksumite , au sud ouest de l’Arabie. Après avoir accepté la capitulation de la ville, Dhu Nuwas a massacré les habitants (chrétiens) qui n’avaient pas voulu renoncer au christianisme. En fait, les documents historiques arabes parlent d’un pogrom horrible dans lequel des milliers de chrétiens ont été “décapités” et brûlés vifs pour avoir refusé de se convertir au “Judaïsme” de Dhu Nuwas, professé par le tranchant de l’épée. Les estimations du nombre de morts de cette ancien “Holocauste” vont ,dans certaines sources jusqu’à 20 000 . Le massacre brutal perpétré par le juif yéménite Dhu Nuwas avait effectivement créé une onde de choc de peur , qui est arrivé jusqu’au palais romain de Constantinople.
Un article de fond récent portant le titre “Avant l’Islam: Lorsque l’Arabie Saoudite était un royaume juif “ a été publié dans le journal israélien Haaretz (http://www.haaretz.com/jewish/archaeology/.premium-1.709010?date=1460032682124). Cet article parle d’ inscriptions anciennes,récemment découvertes qui faisaient référence au massacre des chrétiens de Najran par les juifs .Ces découvertes ont été mises au jour dernièrement,par une expédition archéologique française dans le sud de l’Arabie Saoudite.L’auteur de l’article (israélien) se demandait si ces guerriers juifs dirigés par Dhu Nuwas étaient de vrais juifs.Cette question vient du fait que ces anciens guerriers impitoyables (avec une culture belliciste inflexible et intolérante) sont de véritables Juifs. C’est ce journaliste de Haartez , ainsi que la plupart des colons israéliens modernes qui occupent la Palestine, qui sont en fait les faux juifs .
Selon les savants (https://villanova.academia.edu/Chri…)modernes de l’Antiquité de l’Histoire ancienne, la décision de Dhu Nuwas de forcer la conversion au judaïsme sous peine de mort est expliquée par rapport à leurs convictions religieuses et culturelles profondes. En d’autres termes; la culture tribale arabe et yéménite du “Takfir “.
“Peut-être que cela échappe à beaucoup d’entre nous, mais à bien y réfléchir, vous seriez étonné de découvrir que la plus grande partie de la Bible hébraïque tourne autour des raids brutaux et des massacres génocidaires .
Ainsi allait la vie dans l’ancienne Arabie ; un cycle non-stop de conflits et de raids tribaux . Histoire après histoire , des raids tribaux,meurtriers , soit ceux de Saul , David ou Josué. Raids qui ne laissent rien derrière eux, à part les destructions et le carnage . Mais pour amortir le choc , ces histoires nous ont été vendues comme étant les Guerres Saintes des Israélites. Et en insérant le joker de la Sainteté dans le récit , nous nous sentons (inconsciemment ) invités à éteindre notre pensée critique , si jamais nous avions eu .
De même , le Sionisme moderne a englouti la Palestine en touchant le même corde sensible du sacré et du religieux . Des millions de croyants ( des occidentaux crédules ) permettent à toute cette folie de prendre forme sur la terre de Palestine,dans la perspective de réaliser leur rêve déformé de la seconde venue du Christ.
Le même raisonnement ( d’une seconde venue du sauveur guerrier ) est actuellement employé par Daesh / ISIL dans leur guerre sainte contre les infidèles ( kafir ) . Les adeptes de DAESH croient vraiment qu’ils se battent contre les apostats qui méritent d’être tués (abattus de sang froid). Et seulement après leur défaite et celle de l’apostasie généralisée pourrait venir le nouveau califat islamique ( Royaume de Dieu ) l’emportant sur toutes les nations .
Avez-vous réussi à discerner le parallèle culturel ici, ou est-ce encore trop subtil à noter ?
“La véritable (dangereuse) idée du tekfir (accuser d’apostasie ceux qui ont une croyance différente et les punir de mort brutale) n’est pas (comme nous l’avons démontré) exclusivement islamique,mais elle remonte bien loin jusqu’à l’Ancienne Arabie pré -islamique et ses tribus juives.
Cette intolérance tribale ,que toute croyance autre que celle acceptée et adoptée par la tribu (qu’elle soit israélite ou islamiste) est ce que nous avons pu ,sûrement ,identifier comme étant l’une des caractéristiques de la culture arabe ancienne.
Encore une fois,nous ne diffamons pas une religion ou ses partisans, mais nous sommes en train de creuser plus profondément , dans les racines culturelles de l’extrémisme et de l’intolérance (religieuse) dans le Judaïsme et l’Islam. En d’autres termes, nous exposons les origines culturelles et géographiques arabes de l’Islam et du Judaïsme. Nous le faisons tout en taclant consciemment des orientalistes occidentaux qui, par leur interprétation (déformée et partiale)de l’histoire biblique ont induit en erreur des générations de croyants crédules et trompés,dire les millions de personnes qui (aveuglément) ont acheté de faux récits des orientalistes, et qui le font encore aujourd’hui.
Pour plus d’informations ,vous pouvez lire l’ouvrage de l’auteur de cet Article https://www.amazon.com/Egypt-knew-P…
Le prochain article que je traduirai incha ALLAH est intitulé “Détournement de l’Histoire dans les livres impies de Juifs” http://www.veteranstoday.com/2015/0…
Advertisements

2 thoughts on “LES RACINES JUIVES DE LA CULTURE “TAKFIRI”

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s