ISRAEL NOTRE PIRE ALLIÉ

ISRAEL NOTRE PIRE ALLIÉ

Comment Israël a volé impunément des matières nucléaires de la Centrale nucléaire de Pennsylvanie en 1968 et pourquoi le gouvernement américain et la CIA continuent à fermer les yeux?

Article écrit par John Friend et traduit par Nadia Sghaier Saada

Un think tank à  Washington DC,a publié 84 pages d’informations top-secrètes, concernant le “détournement illégal” par Israël de matières nucléaires de qualité militaire  en provenance de la   centrale nucléaire de Pennsylvanie.

L’Institut de recherche politique du Moyen-Orient ( The Institute for Research Middle Eastern Policy IRMEP ) est une organisation à but non lucratif basée dans la capitale de notre nation qui se spécialise en politique étrangère du Moyen-Orient. Selon le site internet du groupe, ce dernier met l’accent sur “la mise à la disposition des citoyens d’informations concernant les projets de l’une des forces les plus nocives dictant l’élaboration des politiques nationales et internationales dans les décisions  politiques américaines “, à savoir le réseau puissant et le vaste réseau de contact  des organisations pro-israéliennes qui dominent le processus politique américain, et l’appareil d’élaboration et de mise en œuvre des politiques et des mass-médias.

Les archives de l’IRMEP sont peut-être la compilation la plus complète du pays concernant les renseignements relatifs à la longue et sordide histoire  d’espionnage israélien, de subversions, vols, complots dirigés contre l’Amérique – historique dont les lecteurs de AMERICAN FREE PRESS sont tous très familiers – Ce qui n’est pas le cas des citoyen moyens qui en grande partie sont ignorants quant à ce sujet.

Les documents précédemment classés, détaillant le vol par Israel du nucléaire américain au NUMEC [Nuclear Materials and Equipment Corporation][matières et équipements nucléaires ] de la centrale nucléaire d’ Apollo, Pennsylvanie .Ces documents ont été communiqués par l’ Interagency Security Classification Appeals Panel ,à la demande de l’ IRMEP. Les documents publiés comprennent une lettre 1968 de Richard Helms, alors directeur de la CIA , qui a écrit une doléance au procureur général Ramsey Clark, l’informant du vol israélien de matières nucléaires de l’installation du NUMEC.

«Il est essentiel pour nous ,d’établir si oui ou non les israéliens ont maintenant la capacité de fabrication d’ armes nucléaires qui pourraient être utilisées dans le Proche-Orient “, a écrit Helms.

D’autres documents obtenus par l’IRMEP comprennent une lettre adressée au Federal Bureau of Investigation (FBI) en 1977 écrite par l’ancien président Jimmy Carter au conseiller à la sécurité nationale Zbigniew Brzezinski ,concernant ce vol.

Les documents obtenus par l’IRMEP montrent que le gouvernement américain savait qu’Israël volait du matériel nucléaire pour mettre en place un programme d’armes illégales et n’a rien fait pour l’arrêter.

“Comme la CIA était au courant du vol et que les autorités légitimes ont été ensuite impliquées, le manque de volonté  d’arrêter les auteurs, même après les faits suggère qu’il y avait des réticences à poursuivre une affaire impliquant Israël, même si cela portait atteinte à la sécurité nationale américaine” , a expliqué Philip Giraldi, le directeur général du Conseil pour l’Intérêt National et ancien spécialiste de contre-terrorisme de la CIA et officier du renseignement militaire. “C’est un hommage à la puissance du lobby d’Israël à l’intérieur des Etats- Unis. Aucun politicien ne défiera Israël directement pour tout ce qu’il fait, en raison de la crainte d’être non élu la prochaine fois,étant donné l’ingérence du lobby israelien dans le processus politique “.

Giraldi a poursuivi en soulignant les dommages causés non seulement à la sécurité nationale américaine ,mais aussi au niveau des relations internationales en général.

“Ce vol nucléaire et le programme clandestin d’Israël  d’armes nucléaires,a permis à Israël d’agir impunément vis à vis de ses voisins, ce qui a eu des conséquences majeures sur son patron, les États- Unis”, a déclaré Giraldi. “L’occupation brutale par Israël d’une partie du Liban et des territoires palestiniens a été le carburant qui a nourri le terrorisme, et c’est ainsi que le terrorisme est rentré aux États-Unis ”

Israël est décrit comme “le plus grand allié de l’Amérique” , alors qu’en réalité l’Etat juif occupant illégalement la Palestine a attaqué à plusieurs reprises et subverti les États-Unis grâce à sa cinquième colonne d’agents, les partisans actifs et agents dormants,ainsi que des éléments intégrés dans la classe politique américaine, les médias et monde des entreprises. Les politiques extérieure et intérieure américaine  sont largement formulées et dictées par les néo-conservateurs et les marxistes directement rattachés à l’entité sioniste occupant la Palestine, dont beaucoup entretiennent la double nationalité américano-israélienne. L’espionnage israelien dirigé contre l’Amérique est assez répandu et bien connu,selon des études maintes fois établies par le FBI.

“Israël espionne les Etats-Unis dans tous les domaines”, a expliqué Giraldi. “Chaque administration américaine depuis Lyndon Johnson devrait être tenue responsable de ce qui se passe. La Maison Blanche sait exactement ce qu’Israël a fait, mais a peur d’agir en dépit de la responsabilité constitutionnelle de faire respecter la loi. C’est la plus longue mascarade historique”.

John Friend is a writer who maintains a blog and hosts “The Realist Report” on the AFP Radio Network.

Adresse web de l’article en anglais   :  https://americanfreepress.net/?p=16686

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s