QUI DÉTIENT REELLEMENT LE POUVOIR EN TUNISIE? POURRIEZ VOUS SOUPÇONNER QUE LES CARTELS BANCAIRES NOUS IMPOSENT UN PREMIER MINISTRE OU UN CHEF D’ÉTAT ?

Tunis; le 31 Janvier 2014.

QUI DÉTIENT REELLEMENT LE POUVOIR EN TUNISIE?
POURRIEZ VOUS SOUPÇONNER QUE LES CARTELS BANCAIRES NOUS IMPOSENT UN PREMIER MINISTRE OU UN CHEF D’ÉTAT ?
(Article sur les secrets qui entourent le départ de Ben Ali)
HISTORIQUE POUR COMPRENDRE QUI DÉTIENT LE POUVOIR DANS LE MONDE DERRIÈRE LES GOUVERNEMENTS ET LES ROYAUMES FANTOCHES

Savez vous que la majorité des banques dans le monde sont un outil de pression qui contrôlent les banques centrales de presque toutes les nations du monde,et sont soumises aux banques judéo-sionistes Rothschild via l’impérialisme américain et via les organismes créés par la mafia judéo/sioniste :
1- Rothschild
2- Rockfeller
3- JP Morgan Chase (vitrine derrière laquelle se cache la famille Rothschild)
4- Citigroup and Wells Fargo (Stillmans de Citigroup, qui se marièrent dans le clan Rockefeller au début du siècle)
5- Bank Of America (dont le conseiller honoraire était Walter Rothschild)
6- La Banque Fédérale de New-York (détenues à 80 % par huit familles judéo sionistes : Goldman Sachs, Rockefellers, Lehmans et Kuh Loebs de New York, les Rothschild de Paris et de Londres, les Warburg de Hambourd, les Lazards de Paris et les Israel Moses Seifs de Rome)

En 1912,avec les auditions Pujo,le cartel judéo-sioniste avait concentré sa mainmise et ses pouvoirs sur Wall Street. Et comme par hasard en 1914,sous des grosses pressions du lobby sioniste, la loi Clayton antitrust a été votée, fermant ainsi la porte à la formation de tout autre trust bancaire aux Usa. Il n’en demeurera qu’un seul : L’empire bancaire et financier Rothschild.

Ces familles, pour consolider leur contrôle total ont fondé la Banker’s Trust en 1903. Juste dans le timing avec la création de la réserve fédérale américaine en 1913 dont un certain Benjamin Strong (Juif américain qui travaillait pour la Bankers Trust) fut nommé le Gouverneur… Cette infiltration malicieuse paracheva la mainmise totale. C’est ainsi que le fusionnement /parasitage de ces familles avec la réserve fédérale les fit contrôler le flux d’or qui entrait et sortait des Etats-unis et qui instaura l’assise et la base du cartel judéo-sioniste dans le monde.

QUI FAIT LA LOI ,LA PLUIE ET LE BEAU TEMPS DANS LA POLITIQUE EUROPÉENNE ET QUI CHOISIT LES GOUVERNANTS ?

Après la seconde guerre mondiale la BIS , Bank for International Settlements à Bâle en Suisse, (propriété de la réserve fédérale, de la Banque d’ Angleterre, de la Banque d’ Italie,de la Banque du Canada, de la Banque de Suisse, de la Banque de Hollande,de Banque Fédérale Allemande et la Banque de France) fût infiltrée, parasitée par la mafia bancaire judéo-sioniste à travers l’agent des Rothschild Jack Morgan (vitrine) . C’est ainsi que cette “banque des banques”, sous la pression et l’influence de ce cartel mafieux a été établie en tant que “leur Banque Centrale Globale” qui contrôle pratiquement toutes les Banques Centrales des nations occidentales et des pays du tiers monde.

Le Gouverneur de la BIS était aussi le “banquier” de Rockefeller (le milliardaire judéo-sioniste): Gates McGarrah (travaillant aussi pour le compte des Rothschild), conseiller de la “Chase Manhattan Bank” et de la réserve fédérale. McGarrah était le grand-père de l’ex-directeur de la CIA Richard Helms.

La “BIS” détient plus de 80 Banques Centrales dans le monde, ainsi que le FMI et la Banque Mondiale ( dont la BIRD, l’ IDA, l’ IFC, la MIGA, la CIRDI font partie)

Et … Vint le tour des banques Australiennes qu’il fallait soumettre aux familles mafieuses du cartel judéo-sioniste. Après Le “sale coup de la Nugan Hand Bank” et de la CIA contre le Premier Ministre australien “Gough Whitlam“, son successeur nommé par la couronne britannique se dépêcha d’aller aux États-Unis où il rencontra dès son arrivée David Rockefeller,puis il rencontre Gerald Ford.

QUI FAIT LA LOI EN TUNISIE ?

Les Banques Islamiques avaient déstabilisé et nui aux profits des Rothschild au Moyen-Orient parce que: ils n’exigent pas d’intérêts (loi de la Charia), elles prennent très rapidement de l’ampleur parmi les populations musulmanes mondiales qui explosent et surtout, elles sont plus stables que toutes les banques occidentales réunies.

Le président déchu Ben Ali ,encouragé par Kaddafi à se libérer de l’emprise de la mafia financière judéo-sioniste, des pressions, chantages, sabotages financiers et étranglements du FMI , de la Banque Mondiale et des agences de crédit sous-jacentes plus mafieuses et plus gourmandes que jamais, qualifia son gendre Sakher El Materi de créer la première Banque Islamique d’Afrique du Nord : la Zitouna.
Ben Ali voyait grand, et voulait pratiquer de vastes et profondes réformes. Il voulait faire de la Tunisie, un Pôle pour les Services bancaires et un Centre financier régional ce qui aurait mis fin au pouvoir du cartel bancaire sioniste en Afrique du Nord et aurait fait perdre les bénéfices de la Banque Centrale de Tunisie (propriété privée des Rothschild et leurs associés).

Ben Ali était sorti des clous, dépassé ses limites auparavant avec des accords conclus entre La banque d’investissement islamique, ” Gulf Finance House” (GFH), à Bahreïn et le Gouvernement Tunisien, et qui ont lancé au mois d’Octobre 2010, le premier Centre financier offshore d’Afrique du Nord, faisant partie du Port Financier de Tunis, un projet de développement multi-usages en front de mer de 3 milliards de dollars US, ( communiqué de la TAP daté du 20/12/2010).
Le but très ambitieux de ce méga projet ,le “Tunisia Financial Harbor” (The telegraph 19 Octobre 2010) serait un pont entre l’ UE et les économies en croissance rapide de l’Afrique du Nord et de l’Afrique subsaharienne.
Les puissances occidentales ne pouvaient pas le permettre. Tout pays arabo-musulman qui pourrait sortir sa tête hors de l’eau verra sa tête tranchée (président) et ses racines asséchées (les infrastructures et Institutions publiques et le peuple perturbé, abatardi, apeuré).

C’est ainsi que le “Rothschild International Crisis Group” se mit au travail. Il appliquerait pour la Tunisie une recette miraculeuse qui avait fait ses preuves dans d’autres pays aux révolutions colorées comme la révolution rose en Géorgie en 2003, orange en Ukraine en 2004,la révolution des tulipes au Kirghizstan en 2005,et en Iran la révoution verte qui a échoué en 2009.

Gorges Soros,le milliardaire judéo-sioniste, secrétaire particulier et homme de main des Rothschild se mit au boulot et commença à financer la formations d’activistes et militants en Tunisie…(Soros finance les Femen). Des associations en Tunisie à ce propos ont été financés par Soros: Forum Al-Jahedh pour la libre pensée 131 000 $ pour renforcer les capacités et construire une culture démocratique parmi les jeunes Tunisiens militants. Le Centre Mohamed Ali pour la Recherche, les Etudes et la Formation 33 500 $ pour former un groupe d’activistes de la jeunesse tunisienne au leadership et au sens de l’Organisation pour encourager leur participation à la vie publique. Association pour la Promotion de l’éducation 27 000 $ afin de renforcer la capacité des enseignants du secondaire tunisien pour promouvoir les valeurs démocratiques et civiques dans leurs classes… Vous connaissez le reste, faites vos déductions.

Nadia Sghaier Saada

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s